La Snap Map

Gilets Jaunes : la Snap Map nous livre, elle aussi, des informations

Elle permet de visionner quelques stories et les foyers d'activité.

La Snap Map

En février dernier, Snapchat a mis en place un tout nouvel outil, la Snap Map. Grâce à la géolocalisation de ses utilisateurs consentents, elle permet de visualiser l'activité de sa communauté, représentée par des zones de couleurs et, par endroits, quelques stories.

Publicité

Qu'elle permette de suivre le mouvement des gilets jaunes n'est qu'une demi-surprise : sur son site, l'entreprise précise qu'elle était, dès le départ, destinée à "voir les Snaps envoyés dans Notre Story partout dans le monde, à propos de rencontres sportives, d'événements, d'actualités".

D'ailleurs, ce n'est pas la première fois que l'on constate que cet outil permet de suivre des mobilisations. En février dernier, France 24 notait qu'elle avait déjà donné la possibilité de suivre la mobilisation des lycées après la fusillade de Portland, aux Etats-Unis.

Publicité

La Snap Map reflète-t-elle fidèlement la mobilisation actuelle des gilets jaunes ?

A l'échelle de Paris, cela semble être le cas. Les tâches d'activité dans le VIIIe arrondissement, autour des Champs-Elysées et à République correspondent aux épicentres officiellement recensés. A certains endroits, il est possible de cliquer et de visionner certaines stories postées par les utilisateurs.

Publicité

En dézoomant, la carte fait également ressortir d'autres foyers d'activité.

Mais fidélité ne signifie pas exhaustivité. Les utilisateurs de Snapchat sont principalement des jeunes et représentent donc une partie seulement de la population présente sur les lieux. D'autre part, les stories peuvent raconter tout et n'importe quoi, elle ne font l'objet d'aucun contrôle journalistique. Comme ce que l'on peut voir sur les autres réseaux sociaux.

Publicité

Prenons la Snap Map comme elle est : un outil d'analyse additionnel.

Par Pierre Schneidermann, publié le 08/12/2018

Copié

Pour vous :