Vidéo : "En France cette année, 150 000 personnes vont mourir d’un cancer"

On peut tous agir grâce à nos données de santé.

Sauver des vies en répondant à un questionnaire, c’est possible. Ce qui manque aux chercheurs pour avancer sur les traitements contre le cancer, ce sont les données.

"La médecine est à une période clé de son histoire. Nous sommes en train de découvrir qu’il n’existe pas plusieurs mais des centaines de types de cancer", explique Guillemette Jacob qui a créé Seintinelles après sa rémission d’un cancer. Son association met en relation chercheurs et volontaires pour participer à des études.

Toutes nos données de santé peuvent être utiles pour personnaliser les traitements. Guillemette Jacob espère donc qu’un jour, le don de données de santé sera aussi populaire que le don de sang.

Par Clothilde Bru, publié le 01/10/2018