"Il faut accompagner les agresseurs sexuels à mener une guerre contre eux-mêmes"

"Qu’est-ce qu’un agresseur a pu se raconter dans son cerveau pour faire l’acte qu’il a commis ?"

Hugo Clément a rencontré le docteur Magali Bodon-Bruzel, psychiatre et cheffe de service de psychiatrie de la prison de Fresnes, qui publie avec Régis Descott Sex Crimes, aux éditions Stock. Dans son ouvrage, la parole est donnée à des auteurs de violences et agressions sexuelles, "des personnes qui ne se reconnaissent plus ou plus complètement dans les actes qu’ils ont commis". Pour cette médecin, "il faut accompagner les agresseurs sexuels à mener une guerre contre eux-mêmes", notamment en pratiquant les thérapies de groupe pour que des agresseurs interagissent entre eux et s’interpellent les uns les autres.

Par Astrid Van Laer, publié le 20/07/2018