Par Astrid Van Laer

"Ils falsifient leurs études. […] Ils sont au courant des risques. Ils profitent de la naïveté des gens et je trouve ça moche."

"Plus personne ne peut dire qu’il ne sait pas que ce produit est nocif" : Hugo Clément et Clément Brelet ont rencontré Théo, 11 ans, qui souffre de graves malformations de l’œsophage et de la trachée, ainsi que sa mère, qui a été exposée sans le savoir au glyphosate pendant sa grossesse.

Le petit garçon se bat depuis sa naissance pour pouvoir respirer. Quant à sa mère, elle est dans une longue bataille judiciaire contre Monsanto et espère un jugement d’ici 2019, dont elle a accepté de parler au micro de Konbini News.