Vidéo : Suppressions de postes dans l’Éducation nationale : "on ne peut pas déshabiller Paul pour habiller Jacques"

"Nous, on ne pense pas en termes de classes, on ne pense pas en termes d’heures, on pense en termes d’individus."

Mathilde Levesque est professeure de lettres dans un lycée de Seine-Saint-Denis. Cette dernière réagit à l’annonce de la suppression de 1 800 postes dans l’Éducation nationale, parmi lesquels 1 400 enseignants et 400 administratifs.

Par Astrid Van Laer, publié le 21/09/2018