TORONTO, ON- APRIL 23 – A woman covers her face as Police have Yonge Street blocked off at Parkview Avenue where on of the victims lies on the East side of the street as the Police investigate a van that ran down pedestrians along Yonge Street between Sheppard and Finch streets in Toronto at the Air Canada Centre in Toronto. April 23, 2018. (Steve Russell/Toronto Star via Getty Images)

Attaque de Toronto : pourquoi le chauffeur visait-il les femmes ?

Quelques heures avant le drame, on pouvait lire sur le compte Facebook d’Alek Minassian, l’auteur de l’attaque à la voiture-bélier qui a fait 10 morts à Toronto au Canada lundi 23 avril, ce message : "La rébellion des Incels a déjà commencé. On va renverser tous les 'Chads' et 'Stacys'."

(Steve Russell/Toronto Star via Getty Images)

Mais qu’est-ce que les "Incels" ? Ce sont des hommes célibataires, souvent vierges, qui reprochent violemment aux femmes leur solitude. Ils se sont développés sur le site Internet incels.me sur lequel un groupe de célibataires expriment leur haine des femmes et défendent un masculinisme extrême.

Publicité

Ils se font appeler les "célibataires involontaires". La plupart sont des hommes, hétérosexuels, entre 18 et 35 ans. Selon eux, les femmes sont les uniques responsables de leur long célibat. Le forum compte 5 000 membres, tous des hommes vu qu’il est interdit aux femmes. D’autres expriment leur haine féroce de la gent féminine sur des messageries comme 4chan ou r9k... des milliers de conversations sont ouvertes tous les jours sur un même thème : "les femmes sont diaboliques."

"menteuses pathologiques", "salopes incapables d’aimer"

Dans ce groupe caché sous le tapis d’Internet, les insultes pleuvent : "menteuses pathologiques", "salopes incapables d’aimer". Ces "Incels" déshumanisent les femmes en les appelant "femoid", contraction de "femmes" et "humanoïde". Ces dernières n’accepteraient d’avoir que des "Chads" en partenaire, désignant des jeunes hommes "beaux gosses" et musclés, à la vie sexuelle bien remplie. Les femmes en couples sont appelées des "Stacys", l’équivalent des "Chads" pour les hommes.

Publicité

Ils se disent victimes de la révolution sexuelle et estiment que l’ordre sexuel ancien a été brisé… au profit des "beaux gosses", plongeant les "nice guys" dans la solitude et la souffrance sentimentale.

Incitation au harcèlement et au viol

Ouvertement misogynes, certaines conversations glorifient même le viol. Sur le site Incels.me, les règles du forum interdisent de parler de ses expériences sexuelles passées, d’écrire en capitales, d’insulter les membres du groupe. Concernant la violence et l’incitation au viol, les règles sont floues. Certains membres postent des tutos détaillant comment violer sans se faire arrêter par la police.

Ce qui n’était qu’un groupe de discussion pour célibataires endurcis est devenu un groupuscule violent. Incitant certains membres à passer à l’acte… comme Alex Minassian qui, quelques heures avant l’attaque, glorifiait un certain Elliot Rodger : "Gloire au gentleman suprême Elliot Rodger".

Publicité

En mai 2014 à Isla Vista en Californie, Elliot Rodger a tué 6 personnes et en a blessé 14 avec une voiture-bélier… avant de se suicider. Dans une vidéo postée sur les réseaux sociaux, il expliquait vouloir se venger des femmes qui l’avaient toujours rejeté.

Depuis l’attaque de Toronto, des messages de soutien à Alek Minassian défilaient sur certains forums. Dont le sous forum "Reddit Incel", lieu de refuge des "Incels" est fermé depuis.

Par Laura Bartoux, publié le 25/04/2018

Pour vous :