AccueilSociété

Welfarm : "Cet été, devenons tous des lanceurs d'alerte pour les animaux !"

Publié le

par Lila Blumberg

© Kypros / Moment via Getty Images

Stop au transport d’animaux par fortes chaleurs !

Nous avons tous déjà croisé une bétaillère sur la route des vacances. Vous voyez bien, ces camions à travers lesquels on peine souvent à distinguer les animaux qui y sont entassés pour être transportés. Nous avons probablement tous pensé que les conditions de transport de ces animaux devaient être difficiles… Mais à quel point ? L’été, lorsque les températures avoisinent les 30 °C, elles sont tout simplement insoutenables et c’est de la maltraitance.

Ces animaux dont le silence est inaudible et invisible souffrent de nombreuses heures durant et leur supplice s’accentue au rythme de l’augmentation des températures. Sans eau ni climatisation, les veaux, les poulets, les cochons ou encore les agneaux suffoquent.

Une plateforme pour signaler les transports d’animaux

Pour rendre visible la souffrance de ces animaux, l’association Welfarm (Protection mondiale des animaux de ferme) a lancé le 3 juillet TRUCKAlert (l’application sera bientôt disponible). Le site et l’app permettent à n’importe quel utilisateur de signaler une bétaillère qui roule par plus de 30 °C. Dès que des températures supérieures à 30 °C seront annoncées par Météo France, il recevra une notification l’en informant. L’utilisateur n’aura qu’à appuyer sur "je signale un camion" et la géolocalisation, l’heure et la température exactes seront enregistrées et transmises à l’association.

La collecte des données et des signalements sera réalisée grâce aux utilisateurs et permettra à Welfarm de démontrer qu’il ne s’agit "pas de quelques camions, mais de milliers qui roulent chaque été, sous une chaleur infernale" et ainsi de pouvoir "faire pression sur le gouvernement".

Welfarm appelle à une mobilisation de masse pour obtenir de vrais changements

Le 22 juillet dernier, le Ministre de l’agriculture et de l’alimentation, a pris un arrêté restreignant le transport routier d’animaux durant les épisodes caniculaires. Il interdit le transport d’animaux entre 13 heures et 18 heures dans les départements placés en vigilance orange ou rouge par Météo France.

Néanmoins, cette mesure reste insuffisante. Welfarm souligne en effet que "le 28 juin 2019 à Sète, il faisait 35 °C à 9 heures et 40 °C à 20 heures". De plus, l’association rappelle qu’un département peut connaître des températures caniculaires supérieures à 30 °C sans être classé en vigilance orange et donc sans être soumis à la limitation de circulation précitée.

Welfarm a attaqué cet arrêté en justice en demandant son annulation. La demande de l’association est très claire : tous les transports d’animaux doivent être interdits et suspendus dès lors que la température dépasse 30 °C, indépendamment de la durée du transport et de l’heure.

Au plus long terme, Welfarm espère un abaissement de la température maximale fixée à 30 °C et rappelle que l’EFSA (l’Autorité européenne de sécurité des aliments) recommande de ne pas dépasser 24-25 °C dans les conteneurs de transport pour les poulets de chair par exemple.

L’association rappelle également que le 23 juillet dernier, des cochons français ont été retrouvés morts dans un camion qui les transportait vers un abattoir allemand (41 °C) et que le lendemain, "500 poulets partis de France sont morts de chaud dans un camion contrôlé en Allemagne."

Welfarm a organisé le lancement de son application à Sète. La ville n’a pas été choisie au hasard puisque selon l’association chaque année, 150 000 animaux seraient envoyés par camion au port de la “Venise du Languedoc” avant d’être exportés par bateaux.

"Entasser des animaux dans un camion, sous un soleil de plomb, est une maltraitance comme les autres. Certes, il n’y a ni sang, ni hurlements. Leur souffrance est silencieuse…"

À voir aussi sur news :