© LIONEL BONAVENTURE / POOL / AFP

Welcome back en 2007 : Nicolas Sarkozy et Ségolène Royal de retour ?

On ne meurt jamais vraiment en politique, paraît-il.

© LIONEL BONAVENTURE / POOL / AFP

Absents des radars pendant quelque temps, les noms de Ségolène Royal et Nicolas Sarkozy circulent de plus en plus dans les médias. Et si, plus de onze ans après leur duel à l’élection présidentielle, les deux ténors songeaient à revenir sur le devant de la scène politique ?

Publicité

Le Parisien rapportait dimanche 9 décembre que l’ex-chef d’État envisage pour sa part de revenir, car il n’aurait "pas le choix" au regard de la situation du pays. D’après le quotidien, il y a plusieurs semaines, Nicolas Sarkozy aurait déclaré à un élu :

"Carla me dit : 'Nicolas, j’espère que tu vas rester sage'. Mais vous avez vu la situation ? Je ne vais pas avoir le choix, je vais peut-être être obligé de revenir…"

Quant à Ségolène Royal, elle multiplie les interventions dans les matinales et les plateaux télévisés depuis quelque temps pour commenter l’actualité et la politique du gouvernement. L’ancienne ministre de l’Environnement a notamment commenté les images de l’interpellation des lycéens de Mantes-la-Jolie, à genoux et mains derrière la tête, qui ont provoqué de vives réactions de la part de la classe politique.

Publicité

Son opinion détonne de celle d’une grande partie de la gauche. Pour Ségolène Royal, qui a estimé que "les policiers avaient parfaitement bien réglé les choses" étant donné le contexte, "ça leur fera un souvenir" :

"Soyons un peu efficaces et un peu concrets. Ça ne leur a pas fait de mal à ces jeunes de savoir ce que c’est le maintien de l’ordre, la police, de se tenir tranquilles. […] Et c’est pas mal pour leur redonner le sens de la réalité."

De jolis scores dans les sondages

Elle laisse également planer le doute concernant une éventuelle candidature pour un "rassemblement de gauche" aux élections européennes de mai prochain. Cette dernière a fait savoir hier qu’elle donnerait sa réponse en janvier, d’après l’AFP. Si retour il y avait, il se pourrait que la nouvelle soit bien accueillie.

Publicité

En effet, début novembre, une étude d’opinion dévoilait que les deux ténors, depuis qu’ils se sont écartés de la scène politique et médiatique, sont plutôt appréciés des Français.

Il était demandé aux personnes interrogées de déclarer si elles avaient une image positive ou négative des personnalités en question. Chez les sympathisants dits "de gauche", Ségolène Royal remportait la première place des personnalités appréciées, avec 54 %. À droite, c’est Nicolas Sarkozy qui quant à lui a recueilli 66 % d’opinions positives, devançant de six points le populaire Alain Juppé.

Plus surprenant, lorsque le panel était élargi à l’ensemble de la population, Nicolas Sarkozy faisait toujours partie du trio de tête, juste derrière Alain Juppé et le ministre de l’Europe et des Affaires Étrangères, Jean-Yves Le Drian.

Publicité

Image d’illustration : © JACQUES DEMARTHON / AFP

Par Astrid Van Laer, publié le 10/12/2018

Copié

Pour vous :