TIMOTHY A. CLARY / AFP

Harvey Weinstein demande à être jugé hors de New York

Il estime que la couverture médiatique locale empêche un procès équitable.

Harvey Weinstein voudrait que son procès pour deux agressions sexuelles, qui doit débuter le lundi 9 septembre, soit déplacé hors de la ville de New York. L’ex-producteur de cinéma, qui avait jadis intégré la silhouette de Manhattan dans le logo de sa société Miramax, estime en effet que l’intensité de la couverture médiatique locale empêcherait les jurés de lui accorder un procès équitable.

Parmi les arguments avancés par son équipe juridique, dans un document déposé le vendredi 16 août auprès d’une division d’appels de la Cour suprême de l’État de New York, on trouve le fait que son nom a été mentionné plus de 11 000 fois sur Page Six, le site de potins irrévérencieux du New York Post.

Publicité

Ou encore le fait que les New-Yorkais ne peuvent échapper aux gros titres qui s’étalent sur les panneaux d’affichage et les journaux à chaque coin de rue. Pour l’avocat Arthur L. Aidala, Manhattan est l’épicentre du mouvement mondial #MeToo, déclenché par l’affaire Weinstein. 

"L’endroit le moins susceptible du monde d’offrir un procès équitable à M. Weinstein"

"La ville de New York est l’endroit le moins susceptible du monde d’offrir un procès équitable à M. Weinstein", écrit-il, avant de proposer le comté de Suffolk et le comté d’Albany en guise d’alternatives à Manhattan. 

Mais comme le note le New York Times, il n’est "pas du tout évident" que Harvey Weinstein, accusé d’abus sexuels (allant du harcèlement au viol) par plus de 80 femmes, dont de nombreuses célébrités, y ait meilleure réputation.

Publicité

Un porte-parole du bureau du procureur du comté de New York a déclaré que ce dernier répondrait par écrit à la requête de l’ex-producteur. Le procureur a par ailleurs demandé l’ajout au dossier de l’accusation d’une troisième femme, pour des faits commis il y a 25 ans (et donc prescrits).

La cour statuera sur les deux requêtes le lundi 26 août.

Par Camille Hamet, publié le 21/08/2019

Copié

Pour vous :