© Twitter / Latifa Ibn Ziaten

"Vive Merah" : le domicile de Latifa Ibn Ziaten recouvert de tags haineux

La mère d'Imad Ibn Ziaten, victime de Mohamed Merah, a annoncé qu'elle portait plainte.

"En me réveillant ce matin, c’est sous le choc que j’ai découvert ces tags sur les murs de ma maison", a raconté Latifa Ibn Ziaten dans une publication sur Twitter ce lundi. Sur la façade de son domicile, quatre inscriptions : "Vive Mera [sic]", "Juif bientôt morts [sic]", "On va tavoir [sic]" et "Ces bientot à toi, salle juif [sic]". La police a confirmé les faits auprès de l’AFP.

Latifa Ibn Ziaten est présidente d’Imad pour la jeunesse et la paix, une association qu’elle a créée après la mort de son fils en 2012. Imad Ibn Ziaten, un militaire alors âgé de 31 ans, avait été assassiné le 15 mars de cette année-là par Mohamed Merah, devenant la première victime du terroriste de Toulouse.

Publicité

Latifa Ibn Ziaten a fait savoir qu’elle avait déposé plainte, ajoutant : "J’espère que les coupables seront retrouvés et punis de leur acte haineux."

Publicité

Le ministre de l’Intérieur, Christophe Castaner, a réagi à cet acte de vandalisme en publiant une déclaration sur Twitter. Il s’est dit "indigné par les menaces et messages de haine inscrits sur les murs du domicile de Latifa Ibn Ziaten" et a ajouté :

"Je viens de m’entretenir avec elle pour lui dire mon soutien et ma détermination à ce que les auteurs de cette infamie répondent de leurs actes devant la justice.

Publicité

En 2017, Konbini était allé à la rencontre de Latifa Ibn Ziaten :

Par Astrid Van Laer, publié le 10/06/2019

Copié

Pour vous :