AccueilSociété

Vidéo : Se soigner avec les plantes

Publié le

par Anouck Renaud

"On peut soigner beaucoup de petits trucs du quotidien avec les plantes."

Anaïs Kerhoas cultive depuis 10 ans des plantes aromatiques et médicinales en Bretagne. Cette jeune agricultrice passionnée est cependant soumise à de très nombreuses réglementations. Interdiction de cultiver et de vendre certaines plantes mais aussi impossibilité de conseiller sur les propriétés des plantes.

Depuis 1941, le métier d’herboriste n’est plus reconnu en France et désormais, seuls les pharmaciens ont légalement le droit de conseiller et de vendre des plantes médicinales. Néanmoins, sur les centaines de plantes inscrites à la pharmacopée, certaines ont été "libérées" et sont libres à la vente. C’est le cas du thym ou du romarin, qu’il serait impossible de trouver en magasin sans cette "libération".

Pour Anaïs, la disparition du métier d’herboriste s’est accompagnée d’une méfiance grandissante envers les plantes, les gens préférant se tourner pour un simple mal de tête vers des médicaments. "Je ne condamne absolument pas la médecine actuelle mais on peut soigner beaucoup de petits trucs du quotidien avec les plantes". Anaïs déplore la division qui s’est installée entre la médecine moderne et l’utilisation des plantes, et souhaiterait une société où l’on redonnerait une place de choix aux plantes médicinales.