Vidéo : réquisitionnée la nuit pour travailler aux urgences, une infirmière témoigne

Après une vague d'arrêts maladie en plein mouvement de grève, des soignants ont été réquisitionnés par des gendarmes.

La réquisition de soignants est légale, mais elle est rarissime. Dans la nuit du mardi 28 mai, des gendarmes sont allés réveiller le personnel du service des urgences de l’hôpital de Lons-le-Saulnier, dans le Jura, pour les obliger à aller travailler le lendemain matin.

Publicité

Le service, en grève depuis trois mois, a atteint un point critique fin mai lorsque la plupart des soignants se sont mis en arrêt maladie. Le syndicat Jeunes Médecins a déposé plainte contre X pour dénoncer la "situation alarmante" du service, et une possible "mise en danger" des patients. 

Par Anna Ravix, publié le 07/06/2019

Copié

Pour vous :