Vidéo : pour en finir avec le diktat de l'épilation

La blogueuse Adeline Rapon affiche ses poils sur Instagram et explique pourquoi la norme de l'épilation permanente doit cesser.

"Soit on est femme, soit on est poilue, il n'y a pas d'entre-deux".

Que ce soit à la télé, au cinéma ou dans la rue, l'épilation intégrale de la femme est présentée comme normale, voire indispensable. La pilosité des hommes en revanche, ne pose aucun problème à personne, qu'elle soit présente ou absente.

Publicité

Pour la blogueuse Adeline Rapon, ce double-standard, très ancré dans nos esprits, doit disparaître. Aucune femme ne devrait se sentir obligée de retirer ses poils pour plaire aux autres. 

Dès ses 11 ans, Adeline commence à s'épiler, sans même se poser la question. Au début de sa vie sexuelle, alors qu'elle arbore fièrement un "triangle", un garçon lui explique que "ça ne va pas être possible". Commence alors la psychose, la traque quotidienne des poils, de peur de ne pas correspondre à ce que l'on attend d'elle. 

Il faudra plusieurs années avant que la blogueuse ne décide d'assumer sa pilosité naturelle au yeux de tous. 

Publicité

Progressivement et à son rythme, elle commence à sortir sans être totalement épilée. Rapidement, elle se dispense de l'épilation pour ne plus la pratiquer que par choix, sans aucune contrainte.

Sur son compte Instagram, Adeline affiche son corps et ses poils pour tenter de faire changer les regards : "Ce dont je rêve, c'est que l'épilation soit uniquement une question de choix, et quand on en arrivera là, ça sera fantastique!"

Publicité

 

Par arenaud, publié le 20/05/2020