Vidéo : la fondatrice de #BringBackOurGirls appelle à "ne rien lâcher"

"Au sein du mouvement Bring Back Our Girls, nous avons pris l’engagement de ne rien lâcher tant que toutes nos filles ne seront pas revenues."

Le 14 avril 2014, 276 étudiantes du lycée de Chibok étaient enlevées par Boko Haram. Presque cinq ans plus tard, 112 d’entre elles sont toujours retenues captives. Pour Obiageli Ezekwesili, leader du mouvement Bring Back Our Girls, ancienne ministre de l’Éducation et candidate à l’élection présidentielle nigériane de 2019, "le gouvernement du Nigeria doit prendre toute mesure de l’urgence", parce que le peuple "ne passera pas l’éponge tant qu’elles ne seront pas revenues".

Publicité

 

Par Astrid Van Laer, publié le 20/11/2018

Copié

Pour vous :