Vidéo : Liao Yiwu, condamné à quatre ans de prison pour un poème

"Je suis rentré en prison, j'étais un poète. J'en suis sorti, j'étais un opposant politique."

D’avril à juin 1989, des étudiants chinois organisent un grand mouvement contestataire et manifestent pacifiquement pour demander plus de démocratie. Dans la nuit du 3 au 4 juin, sur la place Tiananmen de Pékin, l’armée tire sur la foule, faisant des milliers de morts.

Publicité

À l’époque, le poète Liao Yiwu écrit et récite "Le Grand Massacre", un poème qui lui vaudra une peine de quatre ans de prison. Des années plus tard, celui qui s’est exilé en Allemagne, témoigne "pour qu’on n’oublie pas", ni ce qu’il s’est passé, ni ceux qui ont perdu la vie.

Aujourd’hui, il publie Des balles et de l’opium, aux éditions Globe, et témoigne pour Konbini news de ces quatre années passées en prison et des mauvais traitements qu’il y a subis.

Par Astrid Van Laer, publié le 16/04/2019

Copié

Pour vous :