Vidéo : "Les langues des signes ne sont pas des divertissements"

"On tourne ça en dérision parce que les gens n'ont pas l'habitude de voir une langue des signes à la télévision française."

Ces derniers jours, des vidéos humoristiques détournant les traductions des discours d’Emmanuel Macron ou d’Édouard Philippe par des interprètes en langue des signes française ont beaucoup circulé sur les réseaux sociaux. 
 

Publicité

Elodia Mottot, elle-même interprète en langue des signes française et co-dirigeante de l’association Coda France, nous explique pourquoi ces vidéos sont problématiques et participent à la discrimination des personnes sourdes. 
 
Elle revient également sur la nécessité d’avoir des interprètes qualifiés et à taille humaine pour permettre de délivrer des informations nécessaires qui soient fiables à destination des citoyens sourds. C’est pourquoi Elodia plaide pour l’inscription de la langue des signes française dans la Constitution ainsi que pour une meilleure visibilité, plus largement, de toutes les personnes discriminées dans les médias.

Publicité

 

Par Astrid Van Laer, publié le 23/04/2020