© VIRGINIE LEFOUR / BELGA / AFP

Vidéo : le témoignage de Julien, licencié pour avoir refusé de travailler le dimanche

"On m'a demandé les raisons du pourquoi je ne travaillais pas les dimanches. [...] Et j'ai été licencié."

Depuis mai 2011, Julien travaillait en tant qu’employé commercial dans l’hypermarché Cora de Saint-Malo. En avril 2019, le jeune homme de 32 ans s’est vu notifier son licenciement pour faute grave au motif qu’il refusait de travailler les dimanches.

Publicité

Pourtant, ces derniers ne figuraient pas dans son contrat de travail et, d’après la loi votée en 2015, le travail dominical doit être effectué sur la base du volontariat. Il nous raconte.

Une autre salariée, employée chez Cora pour sa part depuis dix-huit ans, a été limogée pour le même motif. Le ministère du Travail a enjoint l’inspection du Travail de procéder à une "analyse juridique" de ces licenciements. Pour l’heure, la direction de Cora n’a pas répondu aux sollicitations de Konbini news.

Par Astrid Van Laer, publié le 23/05/2019

Copié

Pour vous :