Vidéo : l'alcool, une échappatoire pendant le confinement ?

Tout dépend de la fréquence et des quantités qui sont bues.

Confinement oblige, nous sommes "dans une situation où on a perdu un peu nos lieux collectifs de rencontre", note Nathalie Latour, addictologue. On se rabat donc sur les e-apéros, qui permettent de maintenir le lien tout en ayant le côté déstressant de l’alcool. Ces e-apéros, qui sont aujourd’hui devenus des "repères" et "des moments importants dans la vie de tout un chacun", peuvent devenir un "piège s’ils sont automatiquement associés au fait d’être en lien avec l’usage de boissons alcoolisées".

"À partir du moment où on installe quelque chose qui rentre dans une habitude, on peut être dans une prise de risques", nous a expliqué Nathalie Latour. Voici ses conseils pour que cette solution ne devienne pas un problème.

Publicité

Par Julie Breon, publié le 29/04/2020