Vidéo : la face cachée des nuggets

On s'est infiltrés dans un élevage intensif de poulets en Bretagne.

Voici la face cachée des nuggets : des milliers de poulets mal en point, entassés dans un espace confiné, sans accès à l’extérieur.

Publicité

Hugo Clément et Clément Brelet ont suivi l’association DxE France dans un élevage intensif en Bretagne, destiné à la filière McDonald's. Environ 25 000 poulets vivent dans cette exploitation. Certains ne survivent pas à ces conditions d'élevage. 

McDonald's assure se soucier du bien-être animal

Contactée, la chaîne de restauration rapide assure se soucier du bien-être animal. Voici sa réponse :

"Nous sommes engagés dans une démarche de progrès continu qui va au-delà de la norme du marché pour un approvisionnement respectueux de l’environnement et du bien-être animal pour l’ensemble de nos filières.

Publicité

Nous travaillons avec plus de 200 éleveurs français qui élèvent leurs animaux avec soin, engagement et sérieux.

Cette exigence permanente s’exprime dans nos cahiers des charges, co-construit avec l’ensemble des acteurs de la filière avicole française (fournisseurs, éleveurs, experts scientifiques et ONG).

Ces cahiers des charges comportent 88 points de contrôle dédiés au bien-être animal, dont 30 au-delà de la réglementation, et concernent les conditions d’élevage, l’alimentation, le transport, etc. Ainsi, à titre d’exemple, au sein des élevages qui fournissent notre partenaire, les animaux ont leur liberté de mouvement, un libre accès à l’eau et à la nourriture et sont 10% moins nombreux que ce que prévoit la réglementation.

Publicité

Depuis plus de 10 ans, grâce à la contractualisation, nous testons et déployons progressivement des pratiques de bien-être animal supplémentaires, spécifiques à l’élevage de nos poulets et qui vont elles aussi plus loin que les standards du marché : présence de fenêtres dans les bâtiments d’élevage, recours à une litière spécifique, mise en place d’expérimentations sur des outils de mesure du bien-être animal, etc."

Par Konbini News, publié le 30/04/2019

Copié

Pour vous :