AccueilSociété

Vidéo : "Je suis un ancien accro aux paris sportifs"

Publié le

par Julie Breon

"Quand on perd, tout s’écroule, il n’y a plus rien qui existe."

Pour "arrondir" ses fins de mois, Mounir se lance dans les paris sportifs en 2016. "Je me suis dit qu’en pariant frénétiquement, je pouvais augmenter de façon substantielle mes gains, mais il n’en était évidemment rien", nous a-t-il expliqué.

"Ça dirigeait ma vie. Je me souviens, par exemple, de week-ends entiers où je me levais à 10 heures et je pariais directement sur les matches de la journée. Quand je voyais à 18 heures que tous ces paris étaient en échec, je me trouvais dans un état où je me disais : 'Bon, le lendemain tu vas recommencer'."

"J’estime que ça a duré entre 2 ans et demi et 3 ans", a affirmé Mounir avant d’expliquer qu’il s’en est sorti "par l’autopersuasion, le fait de se dire qu’on pouvait s’en sortir, que ma vie valait mieux que ça".