AccueilSociété

Vidéo : j’ai tout plaqué pour élever des chèvres

Publié le

par Anouck Renaud

"La vie plus saine maintenant ? Oui, c’est vrai. Plus simple ? Ça, c’est du bullshit."

Alors qu’elle a 55 ans, Marie-Christine démissionne de l’Éducation nationale suite à un ras-le-bol général. Elle prend sa préretraite, se forme et devient éleveuse de chèvres en Sologne.

Dix ans après, c’est Ludovic, son fils, qui décide de prendre le même chemin. Cet infographiste 3D parisien décide de tout plaquer et de reprendre la ferme de sa mère. À l’époque pourtant, avec un salaire mensuel oscillant entre 1 800 et 3 000 euros, il vit confortablement au cœur de la capitale.

En janvier 2021, après plusieurs mois de formation, il devient officiellement agriculteur et quitte Paris, ses fêtes et ses "afterworks" pour une vie consacrée à la vie de son troupeau de 50 chèvres.

Pour Konbini news, il revient sur ce changement radical de profession et explique avec sincérité les bons mais aussi les mauvais côtés de cette nouvelle vie.