Vidéo : "J'ai réussi à faire virer les dirigeants corrompus de mon association"

"Je suis content que mon impôt aide les plus démunis, mais j'aimerais savoir ce qu'il en est fait."

Depuis plus de vingt ans, Philippe Toulouse est éducateur spécialisé à Dunkerque. Intervenant dans la rue auprès des sans-abri tous les jours, il est même appelé régulièrement par la police pour venir identifier des corps à la morgue. En vingt ans, il assure en avoir identifié pas moins de 70.

En 2012, las d’assister impuissant à ces nombreux décès, Philippe commence à interpeller de plus en plus les dirigeants de l’association et le maire de la ville, le tout publiquement. Ne comprenant pas où va l’argent public alloué à son association pour améliorer les conditions de vie des personnes sans-abri, il découvre que des détournements et malversations ont eu lieu.

Publicité

Celui qui publie aujourd’hui Les Invisibles, aux éditions Max Milo, nous raconte ce qu’il qualifie de "business de la détresse", son combat pour y mettre fin et instaurer "une transparence totale de l’utilisation de l’argent public".

Philippe Toulouse a créé des "maisons relais" à Dunkerque et le parrain de ce projet n’est autre que l’acteur Dany Boon.

Publicité

Par Astrid Van Laer, publié le 04/02/2020