AccueilSociété

Vidéo : "J’ai failli secouer mon bébé"

Publié le

par Lila Blumberg

"L’essentiel c’est de […] réussir à appeler à l’aide ou à trouver sa limite pour ne pas passer à l’acte."

Camille a 27 ans et est interne en médecine générale. Lors de ses nombreux stages aux urgences ou en pédiatrie, elle a souvent rassuré des parents épuisés mentalement et nerveusement à cause des pleurs ou de l'inconfort de leur bébé.

"C'était normal qu'ils viennent chercher de l'aider si leur bébé n'arrêtait pas de pleurer et qu'ils se sentaient dépassés."

Lorsqu’elle a, à son tour, ressenti qu'elle allait "secouer" son bébé ou le "jeter contre un mur" parce qu'elle n'arrivait pas à le réconforter, Camille a culpabilisé et s'en est voulu d'avoir été brutale.

Pour libérer la parole des parents ou des personnes qui s’occupent d’enfants en bas âge sur leur épuisement et la difficulté de se sentir "incapable" face aux pleurs et aux cris, Camille a fait le choix de briser ce tabou en témoignant sur les réseaux sociaux.

"Alors aujourd'hui, pour la première fois, j'ai posé mon bébé dans son lit et je suis partie parce que sinon j'allais l'envoyer dans le mur."