AccueilSociété

Vidéo : immersion dans des stages de survie, où on apprend "à égorger des gens"

Publié le

par Julie Breon

Mathieu Burgalassi a enquêté sur le survivalisme en France et aux États-Unis. 

Pour écrire son livre "La peur et la haine", publié aux éditions Michel Lafon, l'anthropologue français s'est intéressé pendant quatre ans au survivalisme. En France, il a assisté à des stages où l'on apprenait "à fracturer la trachée de quelqu'un avec un bâton, égorger et étrangler des gens".

"J'avais appris des techniques d'assassinat, des techniques de meurtre. Moi, là, je me suis dit : 'Ok, qu'est-ce que ça veut dire ?' Que moi, un civil, aujourd'hui en France, je peux aller dans une espèce de petite salle de sport et m'entraîner pendant trois-quatre heures à tuer des gens ?"