Vidéo : ils sont soignants et on leur a prêté un logement

Lauralie et Mokhtar sont tous les deux infirmiers. Pour les soulager, des particuliers leur ont prêté leur appartement vide.

Mokhtar "habite avec ses parents, qui sont âgés et ses frères et sœurs". Il avait "peur de contaminer" sa famille. Un habitant local lui a donc généreusement proposé d’habiter dans son logement vide, le temps de l’épidémie, ce qui lui a "enlevé un poids".

Lauralie, étudiante infirmière, a quant à elle "été réquisitionnée" par son école dans un centre hospitalier. Problème : ce centre est "à 1 heure, 1 heure et demie de route". En déménageant provisoirement dans un appartement prêté, elle n’est désormais plus "qu’à 5 minutes de l’hôpital" où elle va travailler.

Publicité

Par Julie Breon, publié le 26/03/2020