AccueilSociété

Vidéo : ils racontent le racisme systémique de la police aux États-Unis

Publié le

par Lila Blumberg

Meurtres, tirs de Flash-Ball en toute impunité : la police américaine bénéficie-t-elle d'une "licence to kill" ?

Samaria Rice, LaToya Rattlief et Henri Binje racontent et dénoncent les violences policières édifiantes qu’ils ont vécues et vivent encore aux États-Unis.

Tamir, le fils de Samaria Rice a été tué par un policier, le 22 novembre 2014 à Cleveland (Ohio). Âgé de 12 ans, le garçon jouait avec une arme factice avant d’être abattu par Timothy Loehmann, qui, à ce jour, n’a jamais été reconnu coupable de meurtre.

Henri Binje, raconte ce que ça fait de vivre quotidiennement avec des policiers armés qui ont presque "un badge 'licence to kill'". "Ici, ils sortent le flingue d’abord et puis ils te posent la question" explique-t-il.

LaToya Rattlief manifestait pacifiquement à Fort Lauderdale (Floride) lorsqu’elle a été touchée à la tête par un tir de flash-ball. "Il y a toujours ce sentiment de ne pas pouvoir être un Américain noir", confie-t-elle.

Un racisme systémique de la police, des violences policières commises en toute impunité lors de manifestations pacifiques organisées précisément contre ces violences… "On n’en peut plus, ce n’est plus possible !"