Vidéo : écolos jusque dans la tombe

"On sait qu'on pollue de notre vivant. Il faut réaliser qu'on pollue aussi dans la mort."

Konbini news est allé à la rencontre de Laëtitia Royant. À seulement 46 ans, cette dernière a déjà fait le choix des funérailles écologiques. En plus d'être moins polluantes, elles sont moins coûteuses que des obsèques traditionnelles.

Par Astrid Van Laer, publié le 21/02/2019

Copié

Pour vous :