AccueilSociété

Vidéo : dans la tête d'un recordman du monde d'apnée

Publié le

par Anouck Renaud

"Plus d'hommes sont allés dans l'espace qu'en apnée à 100 mètres de profondeur."

Arnaud Jerald débute l’apnée à 16 ans. Jeune homme timide et dyslexique, il se prend immédiatement de passion pour ce sport extrême et décide d’en faire son métier. C’est par l’apnée "qu’il apprendra à respirer".

Plonger en apnée nécessite une concentration extrême, ainsi qu'un entraînement physique intense et quotidien. Pour tenir aussi longtemps et profondément sous l’eau, Arnaud travaille la capacité de ses poumons, qui peuvent contenir environ deux fois plus d’air que ceux d’une personne non entrainée.

Avant chaque plongée, le sportif met en place un rituel qui lui permet de se vider intégralement la tête. Il écoute par exemple jusqu’à 70 fois d’affilée le même morceau de musique avant la descente, pour le connaître par cœur et "l’entendre" lorsqu’il sera sous l’eau. 

Quelle que soit la profondeur de plongée, les précautions prises sont les mêmes. Une équipe de 10 personnes, des médecins et un système de remontée d’urgence sont toujours à ses côtés. Des mesures plus que nécessaires car même si les accidents sont rares, une seconde de trop sous l’eau peut coûter la vie à un apnéiste.

À seulement 24 ans, Arnaud Jerald vient de battre le record du monde d’apnée en poids constant bi-palmes. En 3 minutes 24, il est descendu à 112 mètres de profondeur. Pour arriver à cette prouesse physique, le recordman s’est entraîné pendant plusieurs années, et il ne compte pas s’arrêter là. Le sportif s’imagine déjà descendre à une profondeur de 150 mètres dans les années qui viennent.

Pour Konbini news, Arnaud Jerald revient sur son record, sa discipline et sur ce qu’il se passe en lui à chacune de ses performances.