AccueilSociété

Vidéo : confinement, 1 an après

Publié le

par Lila Blumberg

Ils ont de 9 à 71 ans et ils reviennent sur cette année de confinement.

Le 16 mars 2020, le président de la République puis le ministre de l’Intérieur ont annoncé des mesures de confinement pour lutter contre l’épidémie, pour une durée de quinze jours au moins. Dès le lendemain à 12 heures, la France entière était sous cloche.

Baptiste, Juliette, Marion, Nicole, Hugues, Lionel, Carl, Maud, Sabrina, Victoria, Paul, Ramatoulaye et Estelle s’en souviennent… Ils ont entre 9 ans et 71 ans et un an après le premier confinement, ils racontent comment la pandémie a bouleversé leur vie, et comment ils envisagent l’avenir.

À l’annonce du premier confinement, Juliette, 9 ans, en CM1, se préparait "pour faire du télétravail".

Quant à Nicole, 38 ans, qui habite "dans un appartement pourri avec des champignons au plafond", elle a décidé de se confiner avec "des amis et leurs enfants". Plus facile à vivre que des champignons ?

S’il avait su que ça durerait aussi longtemps, il n’y aurait pas cru et aurait dit : "Allez vous faire foutre, ça n’arrivera pas. C’est impossible", confie Paul, 34 ans.

Pour Marion, 37 ans, cette année a été très particulière. Elle a contracté le Covid-19 en avril 2020 et a toujours des symptômes persistants. Elle regrette de n’avoir pas quitté Paris.

L’épouse de Lionel est décédée du Covid-19 en mars dernier. Depuis un an, le septuagénaire milite pour une journée de deuil national en hommage aux personnes décédées du coronavirus. Il a d’ailleurs créé l’association Victimes du Covid-19.

Entre des souvenirs douloureux, une année pas si terrible, un grand besoin de retrouver les terrasses et les copains et l’envie de rouvrir leur boîte de nuit, Maud, Carl, Baptiste, Sabrina et les autres gardent espoir pour un avenir plus heureux.