featuredImage

Vidéo : "Comment j'ai appris à cohabiter avec ma sclérose en plaques"

"J'avais jamais voyagé de ma vie. Pour la première fois, j'ai écouté cette petite voix qui me disait de foncer et d'oser."

À l’âge de 21 ans, Marine Barnerias perd la vue à deux reprises. Elle est alors étudiante. Très vite, le diagnostic tombe : elle est atteinte d’une maladie auto-immune qui touche son système nerveux central, la sclérose en plaques.

Immédiatement, elle surnomme sa maladie "Rose", "parce que ça sonne mieux que sclérose", nous explique-t-elle. Après quelques recherches effrayantes sur Google, la jeune femme décide de partir voyager pour apprendre à "cohabiter" avec cette Rose et à l’apprivoiser.

En neuf mois, elle parcourt trois pays, découvre la méditation, traverse une partie de la Mongolie à cheval et la Nouvelle-Zélande à pieds. Depuis, la jeune femme de 25 ans, devenue animatrice sur France 3, qui "ne sait pas ce que lui réserve la vie", "car demain peut-être que je serai handicapée", rappelle-t-elle, souhaite donner de l’espoir à tous ceux qui font face aux "obstacles et aléas de la vie".

Par Astrid Van Laer, publié le 22/07/2019

Copié