Vidéo : "ce matin, j'ai rédigé mes directives anticipées pour ma fin de vie"

"C'est extrêmement facile à remplir."

L'affaire Vincent Lambert a replacé au coeur du débat public la question de la fin de vie. Pourtant, seuls 13% des Français ont rédigé des directives anticipées permettant d'exprimer leurs volontés sur d'éventuelles décisions médicales à prendre les concernant après un accident ou à l'issue d'une maladie grave.

Publicité

Ce matin, Jean-Baptiste Roger, 49 ans, a donc décidé d'imprimer et de remplir ce document, disponible sur le site du ministère de la Santé depuis l'adoption de la loi Claeys-Leonetti en 2016, avant de les confier à sa compagne et son meilleur ami. Il nous explique sa démarche.

Par Astrid Van Laer, publié le 23/05/2019

Copié

Pour vous :