AccueilSociété

Vidéo : Bruce Dombolo, des terrains de foot à la prison

Publié le

par Anouck Renaud

"Petit, deux choses me faisaient rêver : devenir footballeur ou devenir gangster."

Enfant, Bruce Dombolo grandit avec un objectif : celui de devenir footballeur. Grâce à sa détermination et son talent, il parvient à devenir joueur professionnel en France, puis en Italie avant ses 20 ans. Malheureusement, la crise passe par là, les clubs pour lesquels il travaille sont en faillite, les joueurs ne sont pas payés.

Bruce, resté en contact avec les jeunes de son quartier, sait que nombre d’entre eux vivent très bien, grâce à leurs activités de hors-la-loi. Traumatisé par le milieu du sport, il décide de les rejoindre. En très peu de temps, il devient braqueur et vandalise des bijouteries et des voitures. Jusqu’à sa première arrestation.

Pour Bruce, sa première incarcération va le rendre "plus méchant". La prison ne l’apaise absolument pas et pire, il veut se venger. Il recommence les braquages avec l’envie de se faire un nom dans le milieu du banditisme. Quelques mois plus tard, il est une nouvelle fois arrêté, avec cette fois-ci, une peine bien plus lourde.

En tout, Bruce va passer 11 années derrière les barreaux, 11 ans qui l’ont "détruit".

"Après des années à l’ombre, je me dois de finir à la lumière"

Le déclic, Bruce l’aura en rencontrant en prison un ancien du grand banditisme, qui le convainc de changer de voie, mais "le retour à la vie active est très difficile, la prison, c’est la double peine, parfois même la triple peine". Sommes astronomiques à payer aux victimes, difficultés pour se faire embaucher, pour trouver un logement : sans accompagnement, les ex-détenus sont complètement perdus à leur sortie.

À l’aide de l’association Wake Up Café, Bruce réussit à s’en sortir. Celle-ci lui permet de commencer une formation pour devenir animateur radio. Il intervient dans des écoles et dans des établissements carcéraux pour faire de la prévention. Il rencontre même, lors d’un colloque, l’ancienne ministre de la Justice, Nicole Belloubet, pour parler de la réinsertion des détenus.

Aujourd’hui, Bruce rêve de pouvoir démarrer une nouvelle vie, pourquoi pas à "la lumière des projecteurs". Des projets d’adaptation de son histoire au cinéma sont envisagés.