Vidéo : au cœur d'un service de réanimation

Après 26 heures de garde, une médecin réanimatrice nous explique son quotidien en pleine pandémie de Covid-19.

Depuis le début de l’épidémie de Covid-19 en France, le quotidien de Mathilde, médecin en réanimation dans un hôpital privé parisien a drastiquement été modifié. Son service, habitué à ne recevoir que quelques patients à la fois, est aujourd’hui complètement saturé.

Publicité

Ce qui distingue les patients atteints par le coronavirus, c’est la dégradation très rapide de leur état. En quelques heures à peine, un patient avec quelques symptômes légers peut se retrouver entubé et plongé dans le coma le soir même. Une agressivité qui nécessite, en plus d’une prise en charge rapide, une hospitalisation de plusieurs semaines, conduisant à la saturation actuelle de nombreux services de réanimation.

Face au nombre élevé de morts, le nombre de places dans la chambre mortuaire a explosé, obligeant l’hôpital à garer un camion réfrigéré devant les locaux.

"Quand je vois des gens qui se mettent au jogging […] ça me révolte"

Pour Mathilde, la nécessité de rester confinés est plus que jamais d’actualité. Après plus de 24 heures de garde, cette médecin est excédée face à l’insouciance de beaucoup de parisiens, qui prennent encore l’épidémie à la légère : "Ils ne se rendent pas compte de tout ce que cette crise induit, pour eux et pour les autres." Son conseil est simple : "Restez chez vous, je crois que c’est clair !"

Publicité

Par arenaud, publié le 14/04/2020