AccueilSociété

Vidéo : adoptions illégales au Mali, des enfants volés ?

Publié le

par Lila Blumberg

Des années après avoir été adopté en France, Jean-Noël a découvert que ses parents biologiques étaient à sa recherche.

Dans les années 1980 et 1990, l’association "Le Rayon de soleil de l’enfant étranger", fondée en 1976 et toujours active, a placé plusieurs enfants maliens dans des familles françaises en vue d’une adoption.

Si certains de ces enfants étaient trop petits pour se souvenir de leur départ, Jean-Noël, qui avait 6 ans sur les papiers français et 8 ans en réalité, se rappelle très bien des raisons de son envol pour la France.

Sa mère biologique lui avait expliqué qu’ils partaient, avec son petit frère Pierre-Yves, pour avoir la chance de faire des études, de "devenir quelqu’un" et qu’ils reviendraient au Mali tous les trois à cinq ans. Aussi, à sa majorité, il aurait dû pouvoir décider s’il souhaitait rester en France ou retourner au Mali.

Néanmoins, pour Françoise et son mari, ses parents adoptifs, les conditions présentées par l’association "Rayon de soleil" étaient bien différentes : ils devaient accueillir Jean-Noël et Pierre-Yves en vue d’une adoption plénière, sans condition de retour au Mali.

Un jour, Jean-Noël et ses parents adoptifs ont découvert, par hasard, dans un reportage diffusé à la télévision, que sa mère biologique était à sa recherche…

Avec d’autres enfants d’origine malienne adoptés par l’intermédiaire de "Rayon de soleil" à la même époque, Jean-Noël a déposé une première plainte en juin dernier. Celle-ci a été classée sans suite en seulement douze jours.

Le 16 décembre dernier, ils ont déposé une nouvelle plainte dans l’espoir qu’une enquête soit menée pour faire la lumière sur ces adoptions.

Adoptions illégales ? Enfants volés ? Jean-Noël, Françoise et le juge qui aurait participé au rendu du jugement confirmant son adoption témoignent.