AccueilSociété

Vers un confinement partiel dans 20 départements dès le week-end du 6 mars ?

Publié le

par Clothilde Bru

© Capture écran Facebook Live Gouvernement

Après Nice et Dunkerque, vingt départements pourraient se voir imposer un confinement le week-end.

Vingt départements pourraient faire l’objet de mesures sanitaires plus drastiques dès la semaine prochaine, a annoncé le Premier ministre jeudi 25 février lors d’une conférence de presse depuis le ministère de la Santé. Il a rappelé la ligne du gouvernement : "Éviter un nouveau confinement", "gagner du temps" et permettre aux commerces et aux écoles de rester ouverts.

Chaque jour qui passe, ce sont des personnes vaccinées en plus, a rappelé le Premier ministre. Pour lui, il n’y a aucune garantie qu’en adoptant un confinement strict, on puisse atteindre "le 0 Covid". Toutefois, la contrepartie de ce non-confinement, c’est la réactivité. Il faut "agir vite et fort là où c’est nécessaire sans impacter des territoires où l’épidémie recule", a détaillé Jean Castex.

Et de citer en exemple le cas de Mayotte, confiné depuis trois semaines et pour 15 jours de plus, ou encore de l’aire urbaine de Nice, où un confinement le week-end sera effectif dès demain soir. C’est une "mesure lourde", a commenté le Premier ministre, d’autant qu’elle se conjugue avec le couvre-feu à 18 heures.

Vers une généralisation des "mesures de freinage" ?

"Nous devions agir et nous l’avons fait", a-t-il déclaré, avant d’alerter sur la situation dans 20 départements où la vigilance est maximale. On y constate un taux d’incidence élevé (autour de 250 cas pour 100 000 habitants), une part de variants supérieure à 50 %, une pression hospitalière proche du seuil critique et une circulation virale qui s’accélère.

Ces départements pourront faire l’objet de mesures de confinements locaux à partir du week-end du 6 mars si la situation continuait à se dégrader, a annoncé Jean Castex.

"J’ai demandé aux préfets d’engager des concertations avec les élus en vue […] d’envisager, dans tout ou partie de ces territoires, des mesures de freinage proches de celles mises en place à Nice et Dunkerque" cette semaine, a ajouté le Premier ministre.

Les départements concernés recouvrent toute l’Île-de-France, le Rhône, les Bouches-du-Rhône, une grande partie des Hauts-de-France, la Drôme, la Moselle, la Meurthe-et-Moselle ou encore l’Eure-et-Loir.

À voir aussi sur news :