JEAN-PIERRE CLATOT / AFP

Var : un maire tué en s'opposant à un dépôt illégal de gravats

Une enquête a été ouverte pour déterminer si l'homicide est volontaire ou non...

Le maire de la commune de Signe, près de Toulon, a été renversé hier après-midi par un fourgon duquel il voulait verbaliser les occupants pour avoir jeté des gravats sur le bord de la route, a indiqué mardi le parquet de Toulon. Le conducteur et le passager ont depuis été placés en garde à vue, selon Var-Matin.

Les faits se sont déroulés sur une route départementale traversant Signes, une commune où les dépôts sauvages de gravats sont récurrents. Le maire, Jean-Mathieu Michel, était accompagné de deux personnes en voiture, quand il a aperçu les deux occupants de la camionnette déverser illégitimement leurs gravats dans une décharge sauvage.

Publicité

Lorsque le maire de la commune leur a demandé de reprendre leurs gravats, les deux hommes ont obtempéré dans un premier temps. Mais alors que celui-ci leur a intimé d’attendre la police pour une verbalisation, le conducteur de la camionnette a effectué une manœuvre pour partir, heurtant mortellement l’homme âgé de 76 ans qui se trouvait derrière le véhicule. 

Une enquête de flagrance a été ouverte pour homicide volontaire aggravé du fait de la qualité de la victime, personne dépositaire de l’autorité publique. L’enquête a été confiée à la brigade de recherches de la gendarmerie de la Valette afin de déterminer si l’homicide est volontaire ou non. 

Sur Twitter, le décès du maire de la commune de Signe, qui officiait depuis 1983, a suscité de nombreuses réactions politiques. 

Publicité

Publicité

Publicité

Rokia Dosso avec AFP

Par Konbini News, publié le 06/08/2019

Copié

Pour vous :