© Taro Hama @ e-kamakura/ Getty Images

Vacances d'été : "ce n'est pas le moment d'acheter un billet", rappelle Élisabeth Borne

Il ne faut pas trop compter sur les vols à l'étranger.

Le secrétaire d’État aux Transports Jean-Baptiste Djebbari a estimé mardi 7 avril que les Français devaient "attendre" avant de réserver pour les vacances d’été, la situation liée à l’épidémie de Covid-19 étant "encore trop incertaine".

"Il y aura un après-coronavirus. Mais pour l’instant […] je conseille aux Français la plus grande prudence sur la préparation de leurs voyages car la situation aujourd’hui est encore trop incertaine", a indiqué Jean-Baptiste Djebbari sur Franceinfo. "Je leur dis d’attendre", a-t-il ajouté.

Publicité

"Bien malin celui qui sait décrire demain l’offre de transport et qui sait décrire exactement le moment où nous allons commencer à déconfiner", a-t-il expliqué, alors que le trafic ferroviaire et aérien est pour l’instant très fortement réduit.

"Nous travaillons, notamment au ministère des Transports, sur différents scénarios pour préparer la reprise de l’activité" à la fin du confinement de la population, a-t-il détaillé.

Mais "je rappelle que la priorité absolue du moment, c’est l’effort collectif que nous faisons de rester chez nous pour empêcher la propagation de ce virus", a insisté Jean-Baptiste Djebbari.

Publicité

L’occasion de "profiter de notre beau pays"

Interrogée mardi soir lors d’une audition de la commission des Affaires économiques du Sénat, la ministre de la Transition écologique Élisabeth Borne a affirmé que les propos de Jean-Baptiste Djebbari portaient sur "les vols à l’étranger".

Il n’était "pas en train de dire que les Français ne pourraient pas partir en vacances cet été", a déclaré Élisabeth Borne. "Le point de vigilance que soulignait Jean-Baptiste Djebbari, c’est qu’aujourd’hui ce n’est pas le moment d’acheter un billet pour partir à l’autre bout de la planète avec toutes les incertitudes qu’on peut avoir sur ce que sera l’état de l’épidémie" en France et dans le monde, a-t-elle précisé.

Ces dernières semaines, "on a accompagné le rapatriement de 150 000 Français qui étaient en déplacement à l’étranger", a rappelé la ministre.

Publicité

En revanche, "on peut recommander aux Français de profiter de notre beau pays pour les prochaines vacances, ce qui aidera aussi le secteur du tourisme", a-t-elle conclu.

Konbini news avec AFP

Par Clothilde Bru, publié le 08/04/2020