AccueilSociété

Une triste photo d’éléphants se nourrissant d’ordures remporte un concours photo

Publié le

par Lise Lanot

© Saptarshi Gayen

Les bouleversements climatiques planétaires sont mis en lumière grâce au concours photo organisé par la Royal Society of Biology.

La fin d’année offre toujours son lot de concours photo, plus ou moins oubliables. Selon les années, les cuvées gagnantes diffèrent par leur qualité et leur diversité. Certains concours se réinventent et on a bon espoir que les juré·e·s se rendent compte de la nécessité de récompenser une pluralité de voix.

Habituellement peu médiatisé, le concours organisé par la Royal Society of Biology britannique a connu beaucoup de succès pour son édition 2020, consacrée à "notre monde changeant". Les photographes amateur·rice·s étaient invité·e·s à soumettre leurs photographies préférées, prises cette année ou les précédentes, illustrant les changements que subit notre planète.

Image gagnante du concours : "Des éléphants mangeurs de déchets", au Sri Lanka. Les éléphants photographiés ici viennent dans les déchetteries d’Ampara pour trouver de la nourriture. (© Tilaxan Tharmapalan)

La sélection gagnante donne majoritairement un triste aperçu des bouleversements climatiques et de leurs conséquences sur la faune et la flore. La photo gagnante, signée Tilaxan Tharmapalan, montre un troupeau d’éléphants obligés de manger dans une décharge où s’amoncellent les déchets au Sri Lanka.

Le reste des images gagnantes s’attellent à montrer les effets de l’agriculture intensive au Belize, de la fonte des glaces dans les Alpes et des effets du dérèglement climatique sur les animaux. Une partie de la sélection vise à souligner la beauté de notre planète et les efforts de certains groupes pour remonter la pente.

Image saluée au sein de la catégorie "Jeune photographe" : "La Fin de milliers de rêves", en Bengale-Occidental, en Inde. Étant donné la fréquence des événements climatiques extrêmes, il est important de reconnaître leur impact, non seulement sur les humains, mais aussi sur le reste de la nature. Les deux bébés tisserins de Baya (Ploceus philippinus) photographiés ici sont tombés de leur nid à la suite d’un cyclone. (© Saptarshi Gayen)

Image finaliste : "Serre", à Gant, en Belgique. Cette image d’une serre abandonnée du XIXe siècle montre à quel point la nature peut reprendre ses droits et transformer les structures laissées par les humains. (© Jonathan Jimenez)

Image finaliste de la catégorie "Jeune photographe" : "Le Glacier Ischmeer", dans les Alpes suisses. Dans les années 1800, la gorge entière était couverte de glace. Aujourd’hui, le glacier s’est tellement rétracté que de nombreux problèmes en ont résulté, notamment au niveau de l’instabilité de la roche. Le monde autour de nous change continuellement – qui sait ce à quoi ressembleront les choses dans les années à venir. (© Rory Stringer)

Image finaliste : "Ma chemise", Chypre. La sauterelle mue et se débarrasse de son exosquelette. Elle le fera de nombreuses fois. (© Hasan Baglar)

Image saluée : "Les Observateurs", à Londres, au Royaume-Uni. Trois cyclistes sont observés par un jeune cerf à Richmond Park. (© Agata Boguszewska)

Image finaliste de la catégorie "Jeune photographe" : "Midi silencieux", dans le Surrey, au Royaume-Uni. Des changements ont lieu tout le temps dans la nature – c’est le cas de chaque cycle des organismes vivants. C’est particulièrement visible chez les libellules, qui connaissent des métamorphoses et se transforment complètement au fil de leur durée de vie. (© Rosie Tarboton)

2e place du concours : "La Frontière du désastre" au Belize. La ligne droite représente la frontière entre la nature et l’humanité. Cet impact humain est visible partout dans le monde, des écosystèmes connaissent des changements énormes et dramatiques. (© Roberto Bueno)

Image finaliste : "Le Voyage des tortues olivâtres" en Inde. Presque tous les ans, à Rushikulya, a lieu un des événements les plus spectaculaires de la nature. Des milliers de tortues olivâtres se dirigent vers cette région costale pour y déposer leurs œufs. (© Saurabh Chakraborty)

2e place de la catégorie "Jeune photographe" : "Le monde est un bel endroit", au Royaume-Uni. On a tendance à se focaliser sur les changements négatifs du monde. Pourtant, tant de choses positives peuvent se trouver si on regarde aux bons endroits. Ici, les jeunes oisons font leurs premiers pas dans le monde. (© Charlotte Bean)

Image gagnante de la catégorie "Jeune photographe" : "L’Attente", au Sri Lanka. Ces cormorans indiens (Phalacrocorax fuscicollis) attendent patiemment sur une structure faite de bâtons par des humains. (© Ashwin Geerthan)

Image finaliste : "De jeunes volontaires", aux Philippines. Ces trois volontaires ont l’air heureux lors de leur activité destinée à planter des arbres. (© Froi Rivera)

À voir aussi sur news :