© Carlos Alvarez/Getty Images

Une miss transgenre pourrait-elle tenter sa chance au concours Miss France ?

La réponse est oui. En théorie.

Un poil désuet voire sexiste, le célèbre concours visant à élire la plus belle femme de France se tiendra le 14 décembre prochain, et il fait déjà beaucoup couler d’encre.

C’est sûrement pour tenter de le recouvrir d’un vernis de modernité que sa directrice, Sylvie Tellier, a déclaré dimanche 27 octobre dans les colonnes du Parisien : "Si une jeune femme transsexuelle se présente à Miss France et que le public l’élit, on ne s’y opposera pas."

Publicité

Et pour cause, dans le règlement du concours, rien ne s’oppose à ce qu’une candidate transgenre participe à la compétition. "Le règlement Miss France est simple : il faut être une femme entre 18 et 25 ans pour concourir", a rappelé celle qui a remporté l’écharpe en 2002.

Et d’ajouter :

"Demain, si une femme ou un garçon ayant changé de sexe et ayant donc un état civil féminin se présente au concours Miss France, nous ne sommes pas la police, je ne vais pas lui faire passer de visite médicale. Si cela se trouve, c’est déjà arrivé, je n’en sais rien."

Publicité

Les Français ne sont pas prêts 

Toutefois, selon Sylvie Tellier, plusieurs obstacles rendent cette éventualité peu probable. D’une part, elle estime que : "les Français ne sont pas prêts. Et si les Français ne sont pas prêts, il n’y aura pas de Miss transsexuelle."

L’autre point d’achoppement ; c’est la chirurgie esthétique qui est formellement interdite aux aspirantes Miss France. 

Il pourrait donc y avoir une Miss France transgenre, selon Sylvie Tellier. Vraiment ? Il y a quelques semaines, nous rencontrions Amandine Billoux, 24 ans, évincée du concours à cause de sa taille 42.

Publicité

"On m’a dit clairement que j’étais trop ronde et que les tailles standards de Miss France, c’était du 34/36, voire 38, et encore, 38, c’est presque limite. Et qu’ils n’allaient pas confectionner des robes spécialement pour moi", confiait-elle à Konbini news.

Pourtant, à aucun moment le règlement ne mentionne des critères de poids ou de taille. S’il y a bien des discriminations pendant les phases de sélection, il n’y a pas que les Français qui vont devoir y mettre du leur pour arriver un jour à l’élection d’une Miss transgenre.  

Dans d’autres pays, ça existe déjà. En juin 2018, Angela Ponce remportait le titre de Miss Univers Espagne, lui permettant de représenter son pays au concours mondial, devenant ainsi la première femme transgenre à remporter ce titre.

Publicité

Par Clothilde Bru, publié le 28/10/2019

Copié

Pour vous :