Cérémonie d’hommage à Matthew Shepard à Denver, le 12 octobre 1998 ©GCC/GAC/JDP

États-Unis : hommage à Matthew Shepard, symbole de la lutte contre l’homophobie

Vingt ans après sa mort, Matthew Shepard reste un symbole fort de la lutte contre les violences homophobes.

Cérémonie d’hommage à Matthew Shepard à Denver, le 12 octobre 1998 (© GCC/GAC/JDP)

Le 12 octobre 1998, Matthew Shepard a perdu la vie à l’âge de 21 ans. L’étudiant avait été retrouvé gisant dans un champ, au bord de la mort. Le jeune homme se trouvait dans un bar du Wyoming quand deux hommes l’ont entraîné à l’extérieur en se faisant passer pour des homosexuels.

Publicité

S’en est suivie une scène de torture d’une violence inouïe, dont il mourra plusieurs heures après avoir été pris en charge à l’hôpital. À l’occasion du vingtième anniversaire de sa mort, vendredi 26 octobre, les cendres de Matthew Shepard ont été transférées dans la cathédrale épiscopalienne de Washington afin qu’il y repose, dans le cadre d’un grand hommage national.

La cérémonie a été organisée à l’initiative de Gene Robinson, un évêque homosexuel et activiste des droits LGBT, proche des parents du jeune homme. Sa mère, Judy Shepard, a déclaré qu’elle espérait que cette journée permette d’enfin placer les cendres de son fils "en sécurité".

La mort de Matthew Shepard a mené à une avancée historique avec la modification de la législation américaine. En 2009, Barack Obama avait fait adopter le Hate Crimes Prevention Act, aussi appelé le Matthew Shepard Act, qui a permis de qualifier les crimes homophobes en crimes de haine.

Publicité

Par Astrid Van Laer, publié le 26/10/2018

Copié

Pour vous :