Un retraité placé en garde à vue pour avoir fait un doigt d’honneur à Emmanuel Macron

L’homme de 61 ans protestait contre la hausse de la CSG.

Jeudi 19 avril, Emmanuel Macron aurait pu profiter des températures estivales, lors d’une promenade dans les rues de la commune de Saint-Dié-des-Vosges. C’était sans compter sur l’accueil qui lui avait été réservé. Dès sa sortie de la mairie, le président de la République s’est fait hué par des manifestants, comme on peut le voir sur ces images de Cnews.

Publicité

Emmanuel Macron a notamment été pris à partie sur la question de la réforme de la SNCF et du statut des cheminots, mais pas uniquement. On lui a également glissé quelques mots sur l’augmentation de la CSG (la contribution sociale généralisée) qui frappe le porte-monnaie des retraités. "Ici, il y a plein de vieux qui sont pauvres. Et vous leur prenez encore de l’argent," aurait lancé un des manifestants au président, comme le rapporte Le Parisien.

Vendredi 20 avril, Vosges Matin raconte qu’un retraité très remonté aurait dépassé le stade de l’apostrophe, en faisant un doigt d’honneur au président. Un geste qui lui a coûté cher puisque l’homme âgé de 61 ans a ensuite été interpellé et placé en garde à vue.

Le quotidien régional rappelle que l’outrage à une personne dépositaire de l’autorité publique est passible de six mois d’emprisonnement et de 7 500 euros.

Publicité

Cela nous a rappelé une séquence un peu rigolote, en 2011, lorsqu’un député avait adressé à François Fillon un doigt d’honneur en pleine séance.

Par Clothilde Bru, publié le 20/04/2018

Copié

Pour vous :