©GERARD JULIEN / AFP

Pôle emploi joue à "The Voice" pour faire passer des entretiens d’embauche

Avec les fauteuils retournés, les faux buzzers et tout…

©GERARD JULIEN / AFP

À vouloir à tout prix "moderniser" et "innover" on fait souvent n’importe quoi. C’est certainement pour donner un petit coup de jeune à une institution souvent décriée, que plusieurs agences Pôle emploi des Hauts-de-France ont eu la malheureuse idée de s’inspirer d’un célèbre jeu télévisé pour moderniser le recrutement.

Publicité

Dans "This is the job" – l’adaptation vraiment cheap de The Voice made in Pôle emploi – les recruteurs sont assis sur des chaises pliantes recouvertes de tentures rouge dos au candidat, le tout dans un mauvais décor. Comme dans le télécrochet de TF1, ils ont la possibilité de se retourner et de buzzer s’ils aiment ce qu’ils entendent.

Pendant ce temps, le candidat est condamné à se vendre à des recruteurs qui lui tournent le dos. Alerté par un salarié de l’agence chargé de l’emploi, c’est le site Street Press qui a publié une enquête sur ces pratiques, photos à l’appui, mercredi 17 octobre.

"Les candidats de The Voice font le choix de participer à l’émission. Là, on parle de personnes qui sont au chômage, parfois depuis longtemps. Trouver un travail c’est une nécessité. Pas un jeu", déplorait l’un des fonctionnaires interrogé par le site internet.

Publicité

Si, dans l’absolu, cela permet de juger sans être influencé par des critères physiques, pas sûr que ce soit d’une grande utilité pour devenir électricien, soudeur, préparateur de commande ou encore cariste, comme c’était le cas pour ces sessions de "recrutement à l’aveugle."

Heureusement, plusieurs employés se sont émus de ce mode de recrutement franchement humiliant. À noter que d’autres concepts tout droit inspirés de la téléréalité sont apparus dans d’autres agences comme "Nîmes Express" ou encore "Pôle chef". Un régal.

Par Clothilde Bru, publié le 18/10/2018

Copié

Pour vous :