Texas : la victime d'une fouille vaginale non autorisée remporte son procès

Une policière lui a enlevé son tampon et l'a inspecté devant d'autres policiers, en pleine rue.

Natalie D. Simms va obtenir 205 000 dollars (186 000 euros) de dommages et intérêts pour avoir subi une fouille abusive de son vagin en 2016, selon des informations du San Antonio Current

Lors de ce qui devait être un simple contrôle, des policiers ont fouillé son véhicule en pensant y trouver de la drogue. Une policière a ensuite baissé le short de Natalie D. Simms et a procédé à une fouille vaginale sans autorisation.

Publicité

Selon la plainte, l’agente aurait retiré puis inspecté le tampon hygiénique de Natalie devant les autres policiers, en pleine rue. 

Publicité

Un enregistrement vidéo montre que la victime a protesté lorsque Mara Wilson a tenté de procéder à une fouille anale illégale. Le conseil municipal de San Antonio votera ce jeudi 17 octobre pour décider si les dommages et intérêts seront payés grâce au fonds de responsabilité de la ville.

Quant à l’agente Wilson, qui a donc fouillé le vagin de la plaignante sans mandat, sans personnel médical et sur la voie publique, elle n’a jamais été inquiétée et n’a pas fait l’objet de sanctions disciplinaires. Elle a cependant quitté le département de police de San Antonio en 2017, juste avant le procès. 

Publicité

Par Lila Blumberg, publié le 16/10/2019

Copié

Pour vous :