Un système de bonus-malus pour encourager le recyclage des bouteilles en plastique

Les bouteilles en plastique recyclé seront moins chères.

© Pixabay

"La France déclare la guerre au plastique" titre dimanche 12 août Le JDD qui consacre un dossier à ce fléau pour l’environnement. Dans une interview accordée à l’hebdomadaire, la secrétaire d’État à la Transition écologique, Brune Poirson, détaille le plan du gouvernement pour atteindre son objectif ambitieux : passé de 20 % à 100 % de plastique recyclé d’ici à 2025.

Publicité

Parmi les mesures annoncées par la secrétaire d’État, la mise en place d’un système de "bonus-malus" qui taxerait les produits en plastique non recyclés jusqu’à 10 %. Concrètement il sera plus avantageux pour le consommateur de se tourner vers les produits en plastique recyclés.

"Demain quand il y aura le choix entre deux bouteilles, l’une fabriquée en plastique et l’autre non, la première sera moins chère !", détaille Brune Poirson. "Il faut que notre économie devienne circulaire et que cette bouteille ne soit jamais un déchet, mais soit toujours valorisée ou transformée en autre chose."

La France part de très loin en la matière. Elle fait même figure de mauvaise élève au sein de l’Union européenne selon l’organisation Plastics Europe qui représente les producteurs européens de matières plastiques. Aujourd’hui seulement 60 % des bouteilles en plastique sont recyclées en France. Dans les grandes villes comme Paris ou Marseille, ce chiffre tombe à une bouteille sur 10.

Publicité

Quand est-ce que ce système vertueux sera mis en place ? Dès 2019 assure la secrétaire d’État. L’idée de consigner les bouteilles, évoquée par la même secrétaire d’État en février dernier, n’est pas pour autant abandonnée. Elle devrait être expérimentée dans plusieurs villes pilotes à l’automne.

Vers une interdiction des pailles et autres objets à usage unique

Le gouvernement a à cœur de lutter contre la pollution des océans, un fléau mis à jour quotidiennement par les vacanciers en cette période estivale. De nombreux citoyens s’engagent pour alerter sur cette pollution endémique à l’image de Benoit Lecomte, 51 ans qui a décidé de traverser l’océan Pacifique à la nage.

Publicité

Confirmant la volonté de son ministre de tutelle, Nicolas Hulot, Brune Poirson s’en est également prise aux objets à usage unique. Les assiettes en plastique, les gobelets, et surtout les pailles devraient se retrouver dès le mois de janvier 2019 sur une liste d’objets à bannir pour une mise en œuvre dès 2020.

Enfin, dans un souci de transparence, le gouvernement souhaite mettre en place un nouveau logo – le Triman – qui indiquera clairement si un produit a été fabriqué avec du plastique recyclé ou s’il est recyclable.

Publicité

En espérant que cet ambitieux programme ne reste pas lettre morte.

Par Clothilde Bru, publié le 13/08/2018

Copié

Pour vous :