https://twitter.com/theAleppoCatman/media

Syrie : en pleine zone de guerre, il crée un refuge pour sauver des chats

Alerte mignonnerie.

Publicité

Dans une Syrie ravagée par la guerre, Mohammad Alaa Jaleel, surnommé "l'homme à chats d'Alep", a créé un refuge pour les animaux. Baptisé Ernesto, du nom de son chat favori, ce centre de soins accueille aujourd’hui une vingtaine de chats au nord d'Alep, à Kafr Naha.

Publicité

Et les chats y sont en pension complète : le centre leur dispense deux repas par jour, en plus de "soins prodigués par un vétérinaire diplômé" comme le rapporte Sud Ouest. Il arrive en effet que certains chats récupérés par Mohammad Alaa Jaleel soient victimes de blessures de guerre. 

Publicité

Publicité

Ce centre existe depuis 2017 et c'est le deuxième de ce type qu'ouvre Mohamad Alaa Jaleel, contraint de fuir le premier en 2016 à cause des bombardements à Alep. Il avait alors réuni quelque 170 chats. Avant le début du conflit en 2011, ce Syrien de 43 ans était électricien. Passionné de félins depuis l'enfance, il prend l'habitude pendant la guerre, de récupérer de la viande chez les bouchers de son quartier pour nourrir les chats.

Le conflit a laissé de nombreux félins orphelins, leurs propriétaires ayant dû fuir. Aujourd'hui son centre n'accueille pas que des chats, il lui arrive aussi de soigner des chevaux ou bien des chiens.

Sur les comptes Facebook et Twitter du centre Ernesto, les photos adorables d'animaux s'enchaînent. La clinique, qui fait l'objet de financements participatifs, revendique 7 000 actes médicaux gratuits en moins d'un an d’existence. Toutefois, comme l'explique le vétérinaire à l'AFP : "L'équipe est confrontée à de graves pénuries de médicaments vétérinaires pour les blessures et les vaccins."

D'autant que la guerre n'est jamais très loin. Selon Sud-Ouest un jeune garçon a été blessé par balles près de la clinique, le mois dernier. 

Par Clothilde Bru, publié le 04/06/2018

Copié

Pour vous :