Archives Matthieu Ricard

Stop à l'élevage intensif ! Plus de 180 personnalités signent l'appel lancé par L214

"Élus, responsables politiques, serez-vous au rendez-vous ?"

Plus de 180 personnalités – dont Pierre Niney, Jeanne Added, Yann Arthus-Bertrand ou encore Matthieu Ricard – ont apporté leur soutien à l’appel lancé par l’association L214 dans les colonnes du Monde pour en finir avec l’élevage intensif en France.

L’objectif de cet appel est d’interpeller les responsables politiques face à "l’urgence éthique, climatique, environnementale, sanitaire et sociale [qui] impose d’engager notre pays dans une transition agricole et alimentaire".

Publicité

L’association dénonce des conditions d’élevage ne respectant pas le bien-être animal (abattage à la chaîne, bâtiments fermés, surpopulation et promiscuité) mais interpelle également sur les conséquences sanitaires (développement de l’antibiorésistance et de nouveaux agents pathogènes), les déséquilibres sociaux et économiques (conditions de travail compliquées, taux de suicide très élevé chez les agriculteurs) et l’impact environnemental (fortes émissions de gaz à effet de serre, production d’algues vertes due à l’élevage intensif porcin, déforestation).

Matthieu Ricard, joint par Konbini News, explique son engagement :

"Quand on sait que l’élevage intensif est une des causes majeures de l’émission de gaz à effet de serre dans le monde, qu’il faut dix kilos de protéines végétales pour faire un kilo de viande, que la consommation régulière de viande rouge serait un facteur cancérigène, tout le monde est perdant : les animaux, les humains, la planète et l’environnement !"

Publicité

Dans sa tribune, l’association L214 exige des mesures concrètes pour sortir de cette forme d’élevage industrialisé, véritable "ennemi de l’intérêt général".

"Nous, citoyennes, citoyens, organisations, conscients des enjeux éthiques, environnementaux, sanitaires et sociaux, ne voulons plus des élevages intensifs et industriels qui confinent les animaux dans des bâtiments fermés, dans des cages, dans des bassins en béton, les forçant à vivre dans des conditions de promiscuité extrêmes."

Matthieu Ricard, selon qui une telle mobilisation n’aurait pas été imaginable il y a une vingtaine d’années, confie que "c’est réconfortant de voir que des personnalités médiatisées se mobilisent et que la prise de conscience et l’indignation de l’opinion publique sont croissantes".

Publicité

L’association accompagne cet appel (qui a reçu plus de 37 000 signatures en quelques heures) de la publication d’un ouvrage Quand la faim ne justifie plus les moyens : En finir avec l’élevage intensif  (éditions Les liens qui libèrent). 

Par Lila Blumberg, publié le 05/09/2019

Copié

Pour vous :