© Photo by JOSH EDELSON / AFP

featuredImage

Procès Roundup : le jury confirme la condamnation de Monsanto, mais réduit le montant des dommages et intérêts versés à Johnson

Dewayne Johnson devrait percevoir 78 millions de dollars et non plus 289 millions, comme l'avait décidé en premier lieu un jury.

Le 9 juillet dernier s’ouvrait le procès de Dewayne Johnson versus Monsanto. Ce jardinier de 46 ans est atteint d’un cancer du système lymphatique incurable en phase terminale. Il a attaqué l’entreprise en justice pour tenter de prouver la responsabilité du Roundup dans sa maladie.

Le Roundup est un désherbant puissant qui contient du glyphosate en quantité importante, une molécule classée en 2015 par l’Organisation mondiale de la santé (OMS) comme "cancérogène probable".

Le 10 août, le père de famille a remporté son combat et Monsanto a été condamné par un jury populaire à lui verser 289 millions de dommages et intérêts. Le verdict avait immédiatement fait chuter l’action de Monsanto en bourse. Pourtant, la multinationale a persisté en affirmant qu’il n’existait "absolument aucune connexion entre glyphosate et cancer" et avait demandé l’annulation de ce procès.

Une requête récemment refusée par le tribunal de San Francisco. En effet, lundi 22 octobre, la juge Suzanne Bolanos a rejeté la requête de la multinationale mais a toutefois réduit le montant des dommages et intérêts, qu’elle a jugé excessif, le passant de 289 millions à 78 millions d’euros de dollars. La victime a jusqu’au 7 décembre pour accepter ou non le verdict du tribunal.

Par Astrid Van Laer, publié le 24/10/2018