Recyclage : les canettes et bouteilles en plastique bientôt consignées ?

Exactement comme les gobelets en plastique dans les festivals !

On en a pris l’habitude durant les festivals et les concerts : garder son gobelet en plastique pour le restituer à la buvette, qui nous rend alors les quelques euros de consigne. À présent, ce système efficient pourrait bien être étendu à tout notre quotidien.

Publicité

Mardi 6 février, le ministère de la Transition énergétique a rendu public les résultats de sa consultation en ligne sur notre gestion des déchets. Parmi les projets à l’étude : le retour de la consigne, un système qui existait déjà au XXe siècle. La consigne s’appliquait alors uniquement aux bouteilles en verre. D'ailleurs, les restaurants y sont toujours soumis, comme le rappelle BFM TV.

Il s’agirait maintenant de la mettre en place pour les bouteilles en plastique, les canettes et les piles. En France seulement 45 % des canettes sont collectées et recyclées selon Brune Poirson, la secrétaire d’État auprès du ministre de la Transition écologique et solidaire, invitée de RTL mardi matin. Ce chiffre est à peine meilleur pour les bouteilles en plastique : 60 % d’entre elles sont recyclées. Dans les grandes villes comme Paris ou Marseille, seule une bouteille sur 10 est recyclée.

Publicité

"Si vous allez acheter une bouteille de soda, il y aurait, dans le prix de cette bouteille, une caution. Cette caution pourrait varier entre 5 et 25 centimes d’euros. Une fois que vous avez consommé la boisson et que vous rapportez la bouteille, la caution vous est rendue. Le coût est neutre", explique Brune Poirson.

C’est-à-dire qu’on ne paiera pas plus cher sa canette ou sa bouteille en plastique.

Publicité

La caution pourrait être récupérée sous trois formes : de la monnaie, un bon d’achat ou même un don à une association, selon L’Express. S’il s’agit d’une bouteille métallique, elle sera à nouveau remplie et retournera en rayon. S’il s’agit d’une bouteille à usage unique, comme une bouteille en plastique, elle sera recyclée. Afin de rendre ce système pratique et viable, des machines devraient être installées dans différents lieux : commerces, lieux publics, entreprises.

Selon Les Échos, une dizaine de pays appliquent déjà ce système de consigne. En Allemagne le taux de retour frôle les 90 % pour les contenants de boissons. La consultation publique sur la collecte s’achèvera fin février, avant que le ministère n’arbitre et dévoile fin mars une feuille de route.

Par Clothilde Bru, publié le 06/02/2018

Copié

Pour vous :