AccueilSociété

Reconfinement total, réouverture des cinémas ou rentrée décalée : où en sont nos voisins ?

Publié le

par Astrid Van Laer

Londres, 5 janvier 2021. © JUSTIN TALLIS / AFP

Si l'Écosse et l'Angleterre ont opté pour un choix radical, l'Italie serre la vis, tandis que Luxembourg assouplit.

Lundi soir, Boris Johnson a annoncé le reconfinement total de l’Angleterre, déclarant : "Je veux dire à tout le monde à travers le Royaume-Uni que je sais à quel point c’est difficile, à quel point vous êtes frustrés, que vous en avez plus qu’assez des conseils du gouvernement pour vaincre ce virus." Et le Premier ministre d’ajouter :

"Mais maintenant plus que jamais, nous devons nous unir. […] Pour l’instant, j’ai bien peur que vous deviez à nouveau rester chez vous, protéger les services de santé et sauver des vies."

Le ministère a annoncé que le niveau d’alerte concernant la circulation du Covid-19 dans le pays était passé au niveau 5, le plus élevé, signifiant qu'"une épidémie de Covid-19 est en circulation générale, [que] la transmission est élevée ou augmente de façon exponentielle et [qu']il existe un risque important de débordement des services de santé".

Ce confinement ressemble peu ou prou à celui que la France a connu en mars dernier. Comme le stipule une circulaire du gouvernement, les Britanniques n’ont le droit de sortir de chez eux que pour certaines exceptions, telles que l’achat de biens de première nécessité, l’obligation de se rendre au travail lorsque le télétravail est impossible, la survenue d’une urgence médicale ou encore la pratique de l’exercice physique.

Les cours d’écoles, collèges, lycées et universités doivent se faire en ligne pour la majorité des cas, à l’exception, par exemple, des enfants dont les parents doivent se rendre au travail et ce, a minima jusqu’à mi-février.

Même chose en Écosse, où la cheffe du gouvernement Nicola Sturgeon a annoncé hier un reconfinement "similaire à celui de mars". "À partir de minuit et pour tout janvier, vous serez légalement tenus de rester à la maison", a-t-elle déclaré, invoquant un "coup dur" dû au "variant du virus qui se propage rapidement".

Cinémas, théâtres et salles de sport rouvrent au Luxembourg

À l’inverse, nos voisins Luxembourgeois vont connaître un assouplissement des réglementations en vigueur : leurs cinémas, théâtres, écoles, lycées, salles de sport et autres commerces non essentiels vont pouvoir rouvrir dès le 11 janvier. Un couvre-feu sera toutefois mis en place à 23 heures.

Autre pays à avoir adopté la stratégie du couvre-feu : l’Espagne, où ce dernier court chaque jour de 23 heures à 6 heures du matin. Des reconfinements locaux sont ordonnés quand cela est jugé nécessaire.

Une stratégie de différenciation a également été mise en place en Belgique, où le couvre-feu opère de 22 heures à 5 heures en Wallonie et en région de Bruxelles capitale, et seulement de minuit à 5 heures en Flandre, jusqu’au 15 janvier minimum. Le télétravail y est obligatoire, sauf quand il est impossible. De nombreux commerces sont encore fermés, tout comme les lieux de culture, "tous fermés". En revanche, les écoles sont toujours ouvertes, précise le site du gouvernement belge.

En Italie, pays qui avait connu une atténuation des restrictions, les fêtes de fin d’année ont poussé les autorités à resserrer la vis. En effet, la rentrée scolaire a été reportée au 11 janvier, les déplacements entre régions ont été interdits jusqu’au 15.

Quant à l’Allemagne, sa chancelière Angela Merkel doit se prononcer ce mardi après une réunion en visioconférence et devrait très probablement annoncer un prolongement des restrictions à l’œuvre.

Pour l’heure, dans l’Hexagone, où un couvre-feu a été mis en place à des horaires différenciés, le ministre de la Santé Olivier Véran a répondu aux multiples critiques visant le gouvernement, en annonçant une accélération de la campagne de vaccination, assurant que "le rythme de croisière de la vaccination" française allait "rejoindre celui de nos voisins dans les prochains jours".

Le télétravail devrait être assoupli à partir de jeudi. Le même jour, Olivier Véran est attendu pour sa prise de parole hebdomadaire. Aux côtés de Jean Castex, il devrait détailler la stratégie du gouvernement pour les prochaines semaines. À l’heure actuelle, l’option d’un reconfinement total ne semble pas envisagée.

À voir aussi sur news :