https://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/8/83/Jean_Lassalle_02.jpg

Quand Jean Lassalle prenait des jets privés pendant sa campagne présidentielle

Pendant la campagne présidentielle, l’ancien candidat a consacré près de la moitié de son budget transport à des vols de luxe.

(© Antoine Lamielle/Wikimedia/CC)

Si Jean Lassalle peut se targuer d’être le candidat qui a dépensé le moins durant la campagne présidentielle de 2017, une analyse plus détaillée de ses comptes de campagne révèle qu’il a consacré une part significative de son budget à des déplacements en jets privés.

Publicité

Le Monde a révélé cette information, ce jeudi 19 avril. Il est en effet désormais possible de consulter les comptes de campagne des candidats, grâce à la Commission nationale des comptes de campagne et des financements politiques (CNCCFP).

En dix jours, Jean Lassalle aurait eu recours cinq fois à des jets privés pour se déplacer durant le mois d’avril 2017. Il est bon de préciser que les coûts des voyages aériens du candidat, soit un total de 37 110 euros, ont tous été validés par la CNCCFP. Le fait de recourir à des jets privés a considérablement fait grimper ses frais liés au transport, qui ont atteint 15 % du budget total de sa campagne (d’un montant de 241 573 euros).

Selon Le Monde, le candidat a utilisé les services de la compagnie Wijet, qui propose des trajets pour quatre passagers allant de 6 000 à 10 000 euros. Contacté par le journal, le député des Pyrénées-Atlantique s’est expliqué :

Publicité

"Mon très grand regret était de ne pas avoir pu aller voir les territoires auxquels je savais que mon cœur, ma bouche, ma plume parleraient. Quand j’ai enfin eu un peu d’argent disponible, j’ai vu qu’on pouvait se payer ces jets."

De son côté, son mandataire financier argue que la CNCCFP rembourse plus volontiers les frais de jets privés que ceux liés à l’essence utilisée par le candidat pour se déplacer. Elle aurait en effet retoqué certains frais automobiles du candidat. À défaut d’avoir remporté l'élection (il a terminé la course 7e), Jean Lassalle aura au moins voyagé bien à l’aise.

Par Clothilde Bru, publié le 19/04/2018

Copié

Pour vous :